Inttranews Dossier spécial - Katie Slocombe Français translation jobs
Home More Articles Join as a Member! Post Your Job - Free! All Translation Agencies
Advertisements

Inttranews Dossier spécial - Katie Slocombe


Become a member of TranslationDirectory.com at just $8 per month (paid per year)




ENGLISH VERSION

Après avoir passé huit mois à observer un groupe de chimpanzés dans la forêt vierge de Budongo en Ouganda, Katie Slocombe, étudiante en doctorat de psychologie à l'université St Andrews en Ecosse, a rapporté que la communication chez les chimpanzés est encore plus complexe que semblent indiquer les recherches de Jane Goodall, la plus grande autorité du monde sur le comportement des chimpanzés.
Sommes-nous plus près des chimpanzés que beaucoup voudraient le croire ? Et qu'est-ce que la recherche de Katie Slocombe pourrait indiquer concernant l'évolution du langage humain ?
Inttranews a décidé d'en savoir plus…

Inttranews : D'où provient votre intérêt pour les chimpanzés ?

Katie Slocombe : J'ai toujours été fascinée par les animaux, et les chimpanzés sont particulièrement intéressants parce que ce sont des animaux sociaux complexes.

Inttranews : Avant de visiter l'Ouganda, aviez-vous beaucoup travaillé avec des chimpanzés ?

KS Non, j'ai passé un mois à étudier les chimpanzés au zoo d'Edimbourg avant de me rendre en Ouganda, juste pour avoir une connaissance de base sur leur comportement et leurs systèmes de communication.

Inttranews : Quel était le principal axe de votre recherche sur la communication vocale parmi les chimpanzés ?

KS L’objectif principal de ma recherche est de savoir si les chimpanzés sont capables de produire et de comprendre fonctionnellement des appels référentiels dans le cadre de leur communication naturelle. La communication référentielle fonctionnelle dans ce sens signifie utiliser des appels pour faire référence à des objets et à des événements dans le monde extérieur. Plus spécifiquement, les appels doivent être des signaux acoustiques discrets, qui sont produits de façon fiable uniquement en réponse à un événement externe spécifique. Ensuite, il est essentiel que l’on puisse démontrer que ces appels sont significatifs pour les destinataires.

Récemment, je me suis concentrée sur les cris perçants des chimpanzés pendant des interactions agonistiques. L'analyse acoustique a indiqué que les victimes et les agresseurs donnent des cris perçants acoustiques distincts. Les cris perçants agonistiques des chimpanzés pourraient donc contenir des informations sur le rôle pris par un individu dans une interaction. Il est possible que les chimpanzés qui ne peuvent voir le combat puissent extraire cette information sociale importante simplement en écoutant et en utilisant cette information pour prendre des décisions sur le besoin d'intervenir ou non. Nous avons plusieurs observations comportementales qui soutiennent cette hypothèse et indiquent que l'information sociale codée dans les cris perçants est utile pour les auditeurs, toutefois nous devons examiner formellement ceci avec des expériences de play-back.

Inttranews : Pouvez-vous indiquer quel pourcentage de communication entre les chimpanzés est fondé sur le langage corporel et sur la vocalisation ?

KS Jusqu'alors, je me suis concentrée sur la communication orale, aussi faire des comparaisons valables entre la communication gestuelle et la communication vocale me semble très difficile. Cependant, il est important de comprendre que dans leur milieu naturel, où la visibilité peut être réduite à quelques mètres, les membres d'une communauté peuvent être répartis sur plusieurs kilomètres carrés, et la communication orale semble être la modalité idéale pour la communication. La communication gestuelle (y compris le langage corporel) est évidemment toujours très importante dans la médiation lors d’interactions entre les individus très proches les uns des autres, mais les vocalisations permettent une communication importante à la fois avec les membres éloignés d'un groupe et des groupes de voisins rivaux.

Inttranews : Qu'est-ce que votre recherche indique, le cas échéant, au sujet de l'évolution de sons animaliers dans le langage humain ?

KS Le langage humain est l'un des seuls comportements qui continue de distinguer les humains du reste du monde animal. Par conséquent, comprendre la manière dont nos capacités cognitives complexes ont évolué est toujours d'intérêt. Des découvertes génétiques récentes indiquent que jusqu'à une date tout à fait récente les êtres humains ne possédaient pas le contrôle oro-facial requis pour produire l’éventail de sons qui caractérise le langage humain moderne. Ces découvertes suggèrent également que le langage humain moderne a évolué sur une période de temps étonnement courte. Il est donc raisonnable de supposer que plusieurs des capacités cognitives principales dont dépend le langage soient antérieures à l'apparition du langage humain, et que ces capacités ont des racines évolutionnaires profondes dans le lignage des primates. Une des capacités cognitives cruciales pour le langage humain est la capacité d'employer des mots pour faire référence à des objets et événements externes. S’il existe des preuves que d'autres vocalisations par des primates peuvent fonctionner de façon référentielle, alors ceci soutient le concept que le langage humain est fondé sur des capacités principales qui sont antérieures à l'apparition du langage humain moderne.

Actuellement, il y a de fortes indications que plusieurs espèces de singe ont des appels d'alarme qui fonctionnent de façon référentielle. Cependant, malgré des efforts considérables en matière de recherches il n'y a aucune évidence comparable pour les espèces de grand singe. Ceci est très étonnant parce que les primates sont censés être plus intelligents que les singes, et que les primates sont plus étroitement liés aux êtres humains. Cela pose également des problèmes considérables pour quelques théories d'évolution du langage. Mon travail se concentre donc sur cette anomalie.

J'espère que ma recherche nous aidera à comprendre les racines évolutionnaires de la sémantique humaine ; une composante clé du langage humain.

Inttranews : Avez-vous trouvé des différences marquées dans la communication entre les chimpanzés élevés dans les zoos et les chimpanzés vivant à l’état sauvage ? Dans l'affirmative, lesquelles ?

KS D'après mon expérience, il semble y avoir remarquablement peu de différences globales dans la communication orale chez les chimpanzés vivant à l’état sauvage et en captivité. La production et l'utilisation d'appels semblent être assez cohérents entre les deux populations. Évidemment, il y a des différences dues aux deux environnements différents (c.-à-d. le stimulus pour les appels d'alarme a tendance à être comme les prédateurs naturels tels que les serpents dans la nature, tandis que les chimpanzés en captivité produisent des appels d'alarme pour des objets qui nous sont familiers) ; d’autres recherches indiquent qu'il y a probablement des dialectes ‘locaux’ spécifiques aux différentes populations de chimpanzés. Cependant, de façon générale les mêmes types d'appels semblent être élucidés dans les mêmes contextes comportementaux à travers les deux populations, indiquant que l’apprentissage peut n’avoir qu’un rôle limité dans la production d'appel.

Inttranews : Des expériences sont menées aujourd'hui concernant l’utilisation du langage des signes avec des chimpanzés, des gorilles et des orangs-outans, et il y a des témoignages de transfert des signes acquis par les parents à leur progéniture. Existe-t-il des recherches sur cet aspect de la communication chez les primates ?

KS Les questions concernant le degré d’apprentissage que nécessite la communication naturelle chez les singes et les mécanismes sous-jacents à cet apprentissage s'il se produit sont très intéressants. Cependant, jusqu'alors, très peu de recherches ont été effectuées sur l'ontogenèse de la communication orale naturelle chez les singes. Les témoignages concernant d'autres espèces de primates indiquent que la production vocale est en grande partie innée avec très peu de flexibilité disponible dans l'utilisation d'appel (par exemple les jeunes singes cercopithèques émettent les appels d'alarme utilisés pour des aigles pour la plupart des objets dans le ciel, puis commencent à apprendre à les limiter, de telle sorte qu'à l’âge adulte ils émettent des appels d'alarme d'aigle seulement pour les aigles martiaux). Cependant, il semble plus probable qu'il y ait beaucoup plus de flexibilité et de possibilités d’apprentissage dans la compréhension d'appels.
La question de savoir si l’apprentissage social entre les membres d'une famille est un mécanisme crucial pour apprendre à associer certains appels à des événements spécifiques demeure sans réponse.

Inttranews : Comme Desmolase Morris a indiqué dans "Le Singe Nu", et que la recherche génétique a confirmé, les êtres humains sont beaucoup plus près des primates que beaucoup voudraient se rappeler ou croire. Quelles sont les conclusions de votre recherche ?

KS Bien qu’il semble que nous soyons sur le point de trouver des preuves qu’il existe une communication référentielle fonctionnelle chez les chimpanzés, il existe toujours un grand écart entre la complexité des systèmes de communication chez les êtres humains et les singes. Je crois que beaucoup des facettes du langage sont spécifiques aux êtres humains et demeureront ainsi. Cependant, si plus de recherches étaient consacrées à la communication orale des primates, il se peut que nous trouvions plus de complexité dans ces systèmes et donc plus de similitudes que ce que nous constatons à présent. Par exemple, il n'y a aucune évidence pour une structure syntactique quelconque dans la communication chez les primates. Cependant, nous ne faisons que commencer à percevoir ce que les chimpanzés peuvent comprendre des vocalises de chacun. Afin d'examiner la structure syntactique, qui chez les chimpanzés peut impliquer des séries d'appels qui ont chacune une signification différente de la somme des composantes concernées, nous devons d'abord comprendre ce que signifient les appels individuels. Par conséquent, au stade actuel, nous ne pouvons pas rigoureusement étudier si les chimpanzés ont une structure syntactique de base dans leur communication orale naturelle. Avec plus de recherche, la communication orale chez les primates peut s'avérer plus compliquée que nous le croyons aujourd’hui, toutefois je crois que certains aspects du langage humain continueront à nous distinguer du reste du monde animal.

Inttranews : Quel est dorénavant le but de votre recherche ?

KS J’ai tenté de rassembler toutes les données existantes concernant les observations de chimpanzés vivant à l’état sauvage. C'est essentiel d'établir si les chimpanzés produisent des vocalises distinctes en réponse à des événements externes discrets. Cependant, afin d'établir si ces appels fonctionnent véritablement de façon référentielle, nous devons examiner si les appels sont significatifs aux auditeurs. Nous ferons ceci en entreprenant des expériences de play-back avec les chimpanzés captifs. Les expériences de play-back permettent à des vocalises d'être entendues par des sujets en l'absence du contexte qui les provoque en temps normal. Le comportement ultérieur du sujet indiquera au chercheur si l'auditeur a pu extraire l'information à partir des vocalises seules, et par conséquent si elles ont une signification pour cet auditeur.

Références et autres publications :
Cheney and Seyfarth (1990) How monkeys see the world, University of Chicago Press, London.
Mitani, J. C., Hasegawa, T., Groslouis, J., Marler, P. & Byrne, R. 1992. Dialects in Wild Chimpanzees? American Journal of Primatology, 27, 233-243.
Seyfarth RM, Cheney DL, Marler P (1980) Vervet monkey alarm calls: Semantic communication in a free-ranging primate. Animal Behaviour 28:1070-1094
Slocombe KE and Zuberbuhler K (2005). Agonistic screams in wild chimpanzees vary as a function of social role, Journal of Comparative Psychology, 119(1), 67-77
Zuberbühler K (2000) Referential labelling in Diana monkeys. Animal Behaviour 59:917-927.

ENGLISH VERSION









Submit your article!

Read more articles - free!

Read sense of life articles!

E-mail this article to your colleague!

Need more translation jobs? Click here!

Translation agencies are welcome to register here - Free!

Freelance translators are welcome to register here - Free!








Please see some ads as well as other content from TranslationDirectory.com:


Free Newsletter

Subscribe to our free newsletter to receive news from us:

 
Menu
Recommend This Article
Read More Articles
Search Article Index
Read Sense of Life Articles
Submit Your Article
Obtain Translation Jobs
Visit Language Job Board
Post Your Translation Job!
Register Translation Agency
Submit Your Resume
Find Freelance Translators
Buy Database of Translators
Buy Database of Agencies
Obtain Blacklisted Agencies
Advertise Here
Use Free Translators
Use Free Dictionaries
Use Free Glossaries
Use Free Software
Vote in Polls for Translators
Read Testimonials
Read More Testimonials
Read Even More Testimonials
Read Yet More Testimonials
And More Testimonials!
Admire God's Creations

christianity portal
translation jobs


 

 
Copyright © 2003-2019 by TranslationDirectory.com
Legal Disclaimer
Site Map